Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre

26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 19:18

Découper 2 épaisseurs de 120 aux dimensions de la trappe + 1 cm de chaque coté. Envelopper les 2 panneaux chacun dans un film plastique, plus facile à mettre en place et évite la poussière à chaque fois qu'on les enlève pour accéder aux combles. 

 

isolation41

 

isolation42

Repost 0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 19:37

Pour limiter les déperditions, le ballon du CESI étant placé dans une pièce isolée mais non chauffée, nous avons isolé celui-ci.

On a mis 2 épaisseurs d'isolant mince multi-couches.

 isolation40

 

Même si on n'a pas fait de relevés précis, on s'aperçoit que l'on gagne quand même quelques degrés.

Repost 0
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 22:05
Voilà, nos combles sont remplies de ouate : un bon matelas de 33 cm.


Repost 0
22 janvier 2009 4 22 /01 /janvier /2009 08:51
Au début ce ne devait être qu'une entrée abritée, mais la configuration se prêtait bien à fermer cet endroit pour en faire un sas.

Et on ne regrette pas, car cela permet de faire un tampon thermique entre l'extérieur et l'intérieur. Avec une température extérieure de -1° à -3°, on a 8° à 11° dans le sas : finies les sensations de froid quand on ouvre la porte d'entrée. D'ailleurs ce principe est pratiquement toujours utilisé dans les maisons bio-climatiques.
le vitrage et l'isolation sont les mêmes que dans le reste de la maison.
Repost 0
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 13:53

L'isolation du toit se fait en vrac, car nous avons des combles perdues. Les avantages sont : une surface d'isolation moindre, une matière première moins chère, un remplissage sans pont thermique.
Le choix des matériaux se limitait à la
ouate de cellulose ou à la fibre de bois.
Nous avons opté pour la ouate, car même si les caratéristiques thermiques et de densité sont les mêmes, on a beaucoup plus de recul de mise en oeuvre, un prix moins élevé et une meilleure réaction au feu.
Nous pensions réaliser les travaux nous mêmes, en louant une machine pour le soufflage ou en l'étendant à la main (pas vraiment facile). Nous avons finalement fait appel à un spécialiste (la différence de prix était minime) trouvé sur le
forum MBI.
 
Le soufflage se fait avec une machine qui décarde la ouate et la souffle dans un long tuyau à l'aide d'air comprimé. Le plus difficile étant le réglage de la densité.
 
Dans notre cas nous avons une densité de 40 Kg/m3 pour une épaisseur de 33cm (30cm prévue, mais notre artisan à été généreux), ce qui donne un R de 8,25 (conductivité thermique de 0,040 W/(m*K) ).

Repost 0
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 14:29
L'isolation se faisant en combles perdues, la seule préparation consiste à boucher les passages de tous les tuyaux de VMC ou les gaines électriques qui traversent le frein-vapeur.


Nous avons utilisé un scotch très efficace : Delta Flexx-Band de marque Dörken

Repost 0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 21:11
L'isolation extérieure étant terminée, il a fallu mettre quelques morceaux de pare-pluie, notamment dans les angles, autour des menuiseries (jusque là c'est normal), mais aussi sur la partie basse de la face sud : et oui, j'ai mis les panneaux à l'envers (on ne rigole pas !!). Comme quoi, il faut bien lire les notices, et jusqu'au bout.
Repost 0
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 11:49
On attaque l'enveloppe extérieure de la maison.
Mise en place d'un isolant extérieur en fibre de bois épaisseur 60 :
Steico spécial.
On a démarré par poser un tasseau en classe IV (70x45) sur la périphérie du mur, qui servira d'appui pour l'isolant et de fixation à la grille anti rongeur.

L'isolant a une double rainure languette.

Nous avons démarré par la façade sud qui a le plus de découpes, histoire de se faire la main (on s'est bien amusé !).

Les panneaux sont vissés dans l'ossature avec 1 ou 2 vis de 6x100. Ils seront en plus maintenus par les tasseaux du bardage.

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 14:30
Nous avons commencé l'isolation des caissons de volets roulants. Comme on a pas trouvé de panneaux de fibre de bois rigide en épaisseur 60mm (en stock dans le coin), on s'est rabattu sur du liège. A peine plus cher, et meilleur dans cette utilisation.

isolation27.JPG



isolation28.JPG
Repost 0
28 juin 2007 4 28 /06 /juin /2007 21:52
Pour l'isolation de la dalle du RDC, nous avons utilisé des panneaux isolants en polyuréthane (TMS) en épaisseur 60mm (résistance thermique : R=2,6 m2K/W). Les panneaux font 1200 x 1000 rainés-bouvetés.

Avant la mise en place des panneaux, on place sur le pourtour une bande pour désolidariser la chappe par rapport aux parois, les panneaux venant légèrement la comprimer.
Repost 0