Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

9 mai 2006 2 09 /05 /mai /2006 20:43

Au-delà du fait de réaliser une maison confortable et saine, facile à vivre et suffisante au niveau des surfaces et volumes, nous voulions une maison qui essaye d’être peu consommatrice d’énergie.

 

Quelqu’un de très inspiré, n’a t’il pas dit : « la moins chère des énergies est celle que l’on ne consomme pas ».

 

Sans atteindre le niveau des maisons passives (chères à Bédouin) allemandes et suisses, on tentera d’utiliser certaines de leurs « philosophies ».

 

 

 

Détail de la conception :

 

1-     Isolation : Pour diminuer les pertes de chaleur, et donc les besoins en chauffage, une bonne isolation est importante. Nous aurons donc 120 mm de ouate de cellulose en panneaux flexibles entre montants de l’ossature, et 40 mm de panneaux de fibres de bois rigides en complément. Associé à des panneaux de fermacell épaisseur 12,5 mm pour l’habillage intérieur et au contreventement extérieur, cela donnera une résistance thermique R = 4,2

 

Pour le toit, les combles étant perdues, l’isolation se fera sur le plafond de l’étage avec de la cellulose en vrac d’une épaisseur de 300 mm : R = 7.7

 

La cellulose ayant un bon déphasage (selon les histoires belges !) cela empêchera la chaleur de pénétrer l’été.

 

 

 

2-     Qui dit maison bien isolée, dit renouvellement de l’air. On utilisera une VMC double flux : celle-ci insuffle de l’air neuf dans les pièces de vie (chambres, séjour et salon) et extrait l’air vicié des pièces utilitaires (cuisine, sdb, wc). Grâce à un échangeur de chaleur, l’air extrait réchauffe l’air entrant sans mélanger les flux. Le rendement pouvant atteindre 90%.

 

Un puits canadien (ou provençal) sera couplé à la VMC. Principe simple du puits : l’air est aspiré à travers un tuyau diamètre 200 d’une longueur de 40 à 50 m enterré à 1.80 m. A cette profondeur la terre réchauffe l’air en contact avec le tuyau en hiver. Donc, suppression des ouvertures dans les huisseries (plus de sensations de courants froids). Et en été l’air est refroidi (dans ce cas, on n’utilise plus l’échangeur de la DF).

 

 

 

3-     Les fenêtres qui représentent 14% de l’enveloppe chauffée, sont situées pour 58% au sud. La face sud a environ 30% d’ouvertures, qui permettent un apport solaire l’hiver, chauffage passif, mais qui sont protégées l’été par les avant-toits et la pergola.

 

Le garage au nord protège des vents froids et fait office de tampon thermique.

 

Les fenêtres seront en double vitrage 4/16/4 faible émissivité. Châssis bois, occulté la nuit par des volets roulants.

 

 

 

4-  L’efficacité de l’isolation passe par une suppression des ponts thermiques, permettant un bon fonctionnement de la VMC et une mise en place méticuleuse du pare/frein-vapeur pour une bonne étanchéité à l’air.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by luc - dans MOB projet
commenter cet article

commentaires

Fred 07/03/2007 21:19

Bonjour,Quel modèle de vmc 2 flux avez-vous choisi ?Merci,PS : votre maison est superbe

EricM 09/05/2006 23:33

J'aime bien le début. C'est clair et net
Pour les performance thermiques, ce sera excelent et probablement très proche du standard Minergie.
Et pour le chauffage?

luc 10/05/2006 13:16

3 types de chauffages (si l'on peut dire) : Récupération de chaleur avec puits canadien et DF. Poêle à bois. Plancher chauffant hydraulique couplé à une chaudière élec, ce qui permettra, quand le banquier aura à nouveau le sourire, de passer sur une autre énergie ou d'installer du photovoltaïque (la pergola au sud permet de recevoir 16 m2 de panneaux). Le but étant de se servir du plancher chauffant comme maintient en température pendant les périodes d'absences.